OSTÉOPATHIE 2018-07-25T11:20:21+00:00

Le métier d’ostéopathe

L’ostéopathe, dans une approche systémique, après diagnostic ostéopathique, effectue des mobilisations et des manipulations pour la prise en charge des dysfonctions ostéopathiques du corps humain.

Ces manipulations et mobilisations ont pour but de prévenir ou de remédier aux dysfonctions en vue de maintenir ou d’améliorer l’état de santé des personnes, à l’exclusion des pathologies organiques qui nécessitent une intervention thérapeutique, médicale, chirurgicale, médicamenteuse ou par agent physique.

Définition selon la réglementation Française (JORF n° 0289 du 14 décembre 2014).

Le traitement ostéopathique

Le traitement ostéopathique comprend l’ensemble des techniques ostéopathiques adaptées au patient en fonction du diagnostic ostéopathique visant à améliorer l’état de santé de la personne.

Manipulation / mobilisation

La manipulation est une manœuvre unique, rapide, de faible amplitude, appliquée directement ou indirectement sur une composante du système somatique en état de dysfonction a n d’en restaurer les qualités de mobilité, de viscoélasticité ou de texture. La manipulation porte la composante concernée au-delà de son jeu dynamique constaté lors de l’examen, sans dépasser la limite imposée par son anatomie.

Appliquée sur une articulation ou sur un ensemble d’articulations, elle peut s’accompagner d’un bruit de craquement (phénomène de cavitation) qui n’en constitue cependant pas nécessairement un indice et qui est sans valeur pronostique.

La mobilisation est un mouvement passif parfois répétitif, de vitesse et d’amplitude variables, appliqué sur une composante du système somatique en état de dysfonction. »

Comment se déroule une consultation ?

Elle se déroule en plusieurs temps :

  • L’entretien au cours duquel l’ostéopathe recueille les données nécessaires au diagnostic : type de douleur, circonstances d’apparition, trajet de la douleur, irradiation, antécédents médicaux…

  • L’examen physique qui permet de confirmer le diagnostic. L’ostéopathe peut, si nécessaire demander des examens complémentaires : radiographie, IRM, échographie, scanner, bilan sanguin…
    D’ailleurs, n’hésitez pas à apporter, si vous en avez, les examens médicaux récents en rapport avec votre problème.

  • Enfin, le traitement de la cause responsable des symptômes par manipulation manuelle articulaire ou viscérale ou mobilisation si la cause identifiée correspond au champ d’action de l’ostéopathie.

  • Sinon, votre ostéopathe vous réorientera vers la médecine classique si la pathologie identifiée est hors de son champ d’action.